Accueil > événements >

08 Novembre 2010

La stratégie d'après-crise ou l'émergence d'un nouveau modèle de régulation pour l'industrie bancaire et financière européenne ?

8 novembre 2010

Au l'aube du G 20 de Séoul, cet Amphi propose un éclairage sur les priorités et les avancées de la réforme du système bancaire et financier au niveau mondial et européen suite à la grave crise bancaire et financière que nous avons vécu.

Pervenche Berès, Présidente de la commission Emploi et affaires sociales du Parlement européen et qui a activement participé aux réflexions sur la crise financière, économique et sociale donne sa vision des réformes que l'Europe peut et devrait mettre en place pour apporter des solutions appropriées aux problèmes identifiés ces derniers mois. Elle évoque notamment le rôle de la Commission européenne et plus largement des institutions européennes qui devraient être en mesure d'exercer pleinement leurs responsabilités au regard de leurs domaines de compétence tels que définis par les traités afin de garantir la mise en œuvre d'une gouvernance économique stable et juste et de maintenir la stabilité des marchés financiers. Elle explique également pourquoi l'Union européenne doit se doter d'un Mr/Mme Euro, Vice-Président de la Commission, qui serait en charge de défendre les positions de l'Eurogroupe dans les différentes instances internationales.

Benoît de la Chapelle Bizot, Ministre Conseiller à la Représentation Permanente de la France à Bruxelles, revient sur les positions défendues par la France dans le cadre des discussions à l'Ecofin sur la stratégie d'après crise en matière de régulation bancaire et financière.

Jean-François Pons, Délégué aux affaires européennes et internationales de la Fédération Bancaire Française présente une vision synthétique des positions défendues par les banques françaises sur les nombreux chantiers post-crise dans le cadre des négociations européennes et internationales : régulation des marchés, Bâle III, normes comptables, réforme de la supervision, etc.

Enfin Edouard Vieillefond, Secrétaire Général Adjoint de l'Autorité des marchés financiers nous donne le point de vue du régulateur sur les enjeux et les impacts de la révision de l'architecture de supervision européenne avec notamment la mise en place de l'AEFMF.

Haut de page