31 Mars 2015

BANQUES : Structure des banques - attention au "market making" avertit D. Nouy

31 mars 2015

Bruxelles, 31/03/2015 (Agence Europe) - La présidente du comité unique de supervision au sein de la BCE, Danièle Nouy, a estimé que toute législation européenne sur la structure du secteur bancaire devrait être soucieuse des activités de tenue de marché ("market making"), mardi 31 mars au Parlement européen.

Il faut faire en sorte que les activités de "market making" - ces activités bancaires qui servent à aider les entreprises qui se financent sur les marchés à trouver les financements adéquats - soient toujours possibles, a déclaré Mme Nouy devant la commission des affaires économiques et monétaires. « En tant que superviseur, nous préférerions que les frontières soient inscrites très clairement dans la loi. Mais il est vrai aussi que le superviseur doit avoir une marge de manoeuvre pour décider presque au cas par cas. Nous serons critiqués, mais c'est une responsabilité que nous devons assumer », a-t-elle ajouté. Elle a vu d'un bon oeil le « système de feux tricolores » discuté au Conseil, système basé sur la nature des risques encourus par les banques afin de déterminer si une action sur la structure d'une banque est nécessaire (EUROPE 11241).

À Bernd Lucke (CRE, allemand) qui l'interrogeait sur la solvabilité des banques grecques, l'ancienne responsable de la supervision bancaire à la Banque de France a admis que des solutions devaient être rapidement trouvées pour « lever les incertitudes actuelles » visant le secteur bancaire hellénique. « Ce n'est pas la première fois qu'elles sont mises à l'épreuve », a-t-elle néanmoins noté, convaincue que les banques grecques n'ont jamais été aussi bien armées pour parer à ces remous. Et d'assurer que la BCE suivait « de très près » la situation par le biais de réunions téléphoniques « très fréquentes » sur la question des liquidités disponibles et des sorties des dépôts.

Présentant le rapport d'activité 2014 du comité de supervision unique, Mme Nouy a qualifié de « tâche sans précédent » la mise en place du volet 'supervision' de l'union bancaire: il a fallu s'établir, recruter et définir un manuel de supervision afin d'homogénéiser les pratiques au niveau de l'UE. Notre objectif est de parvenir à une supervision « complète et intrusive » aux bénéfices des citoyens, a-t-elle ajouté, prônant aussi davantage d'harmonisation réglementaire sur la définition du capital afin de limiter les particularités nationales. Pour 2015, le conseil de supervision unique suivra de très près les risques de crédit tels que les prêts non performants et l'endettement avec effet de levier. (Mathieu Bion)

À télécharger

Liens

Diaporama

Haut de page