L’offre de gestion de la Place de Paris se décline sur une riche palette permettant de répondre à différents objectifs de placement des investisseurs.

Parmi les OPC de la Place, certains fonctionnent avec des structures tarifaires incluant des commissions de surperformance. Ces structures visent à mieux aligner les intérêts des investisseurs et des sociétés de gestion dans le cadre d’un objectif de gestion visant à surperformer un indice ou un seuil prédéfinis.
L’importance de la conformité des méthodologies de calcul des commissions de surperformance utilisées avec les principes de l’OICV1 de 2016 est réaffirmée dans ce Guide. En effet, les commissions de surperformance prélevées dans le cadre des organismes de placement collectif ouverts doivent refléter au mieux la performance générée par la gestion et rechercher à ne pas désavantager les investisseurs dans la répartition de la surperformance.
L’AFG et AFTI ont recueilli un ensemble de bonnes pratiques de Place relatives à la mise en œuvre des commissions de surperformance dans les OPCVM et FIVG non réservés français. Ce Guide conjoint a pour objectif de promouvoir des exemples de standards de Place quant aux méthodes et pratiques de mise en œuvre opérationnelle admises comme pertinentes et sou-haitables dans un objectif de meilleur alignement d’intérêt des investisseurs et des sociétés de gestion. Ce Guide porte sur une partie des OPC français commercialisés aux investisseurs non professionnels : les OPCVM et les FIVG non réservés. Un deuxième Guide viendra compléter le périmètre des fonds ouverts aux investisseurs non professionnels.

 GUIDE Commissions de surperformance dans les OPCVM et les FIVG non réservés – à télécharger

TELECHARGER