25 Septembre 2020

Communiqué de presse - COVID-19 - L’AFTI décide d’engager 5 chantiers stratégiques

Paris, le 25 septembre 2020

Après avoir analysé les conditions dans lesquelles l’industrie du post marché français a traversé la crise Covid19 et formulé diverses recommandations d’actions pratiques issues de ses groupes de travail dans les derniers mois

L’AFTI décide d’engager 5 chantiers stratégiques

pour accroitre encore la performance et la résilience

du post marché français

Le bilan

 

Dans un contexte marqué par  des volumes exceptionnels et une volatilité très élevée des marchés, un besoin fort d’accompagnement des clients pour répondre à leurs attentes spécifiques, une intense mobilisation pour mettre en place le travail à distance (largement généralisé en deux semaines) et des adaptations d’organisation et de certaines règles de Place, l’industrie du post marché français a fait preuve d’une continuité de service exceptionnelle tout au long de la période critique de mars et avril, grâce à la mobilisation de tout l’écosystème

L’AFTI relève et se félicite en particulier :

  • Du très grand engagement des collaborateurs,
  • De la forte efficacité d’activités très fortement automatisées,
  • De la haute résilience des Infrastructures post marché,
  • De L’appui constant des autorités et régulateurs qui ont su prendre des mesures efficaces.
     
    Quelques chiffres clefs de l’industrie du post marché en France permettent d’illustrer ce bilan :
  • Des volumes d’activité multipliés par 2 (en mars) à 4 (en pic d’activité) 
  • Un taux de travail à distance de 90% à fin mars 2020 (95% dans la plupart des établissements, 50% avec des équipes tournantes chez quelques établissements)
  • Un taux de suspens de 2,5 X la normale en mars, revenu à la normale fin avril
  • Aucun incident critique dans les process de Place et les Infrastructures post marché

 
Une volonté et des convictions partagées
 
Ayant très rapidement pris la mesure de l’impact profond de cette crise, l’AFTI a décidé dès le mois de mai de conduire une analyse de fond pour faire le bilan de cette crise et en tirer tous les enseignements. Cette démarche, coordonnée par Pierre Monteillard du cabinet Ailancy, a mobilisé tous les animateurs et groupes de travail, des personnalités représentant ses adhérents ainsi que les dirigeants des infrastructures post marché.
 
Consciente du contexte difficile que doivent affronter l’économie et l’industrie financière, et de la difficulté de conduire des actions de transformation dans un environnement budgétaire très contraint, l’AFTI se mobilise pour mettre en œuvre des actions génératrices d’économies et de qualité client.
 

Les décisions

 

L’AFTI a décidé de lancer 5 chantiers stratégiques couvrant 19 initiatives ambitieuses (voir annexe) pour accroitre encore la performance et la résilience du post marché français :

 

  1. Assemblées Générales : accélérer l’usage du vote électronique et s’adapter à des AG à distance
  2. Nominatif : ouvrir le chantier de modernisation et de simplification de ce régime de détention
  3. Digitaliser et dématérialiser les échanges et réduire très fortement la dépendance aux processus s’appuyant encore sur le papier
  4. Gestion d’actif : adapter certains processus critiques en cas de crise pour plus de résilience
  5. Cellule de crise : réfléchir au bon format et à l’adaptation des niveaux services en cas de crise

 

Ces chantiers, pilotés chacun par les membres du Bureau de l’AFTI et associant les meilleurs experts en concertation avec toutes les parties prenantes, concrétisant les recommandations issues des groupes de travail, sont des projets de modernisation, simplification et de digitalisation à fort levier d’efficacité qui apporteront des améliorations importantes facilitant le travail à distance, renforçant la résilience du marché et la performance économique des activités.

 

Ces chantiers seront lancés à partir d’octobre 2020.

  

****

  

Dominique de Wit Président de l’AFTI déclare : « l’actualité de rentrée nous conforte dans le besoin d’initier des transformations ambitieuses, génératrices d’améliorations d’efficacité durables permettant à la fois un meilleur travail à distance et une plus grande résilience en cas de crise de marché. La Place de Paris est à la pointe au niveau européen en termes d’efficacité du post marché, et notre ambition est de le faire progresser encore pour accroitre sa performance et sa résilience, et conforter ainsi notre leadership. Je remercie tous nos adhérents et nos groupes pour le travail de fond qui a été conduit et leur mobilisation dans ces chantiers stratégiques que nous engageons aujourd’hui ».

 

A propos de l’AFTI :

L’Association Française des Professionnels des Titres (AFTI), constituée en 1990, a pour objet de rassembler les professionnels des établissements du secteur bancaire et financier concernés par les activités sur les instruments financiers.

L’AFTI est une association professionnelle régie par la loi du 1er juillet 1901, qui a pour missions :

  • Représenter les acteurs du « post-marché » en France et en Europe. Les activités de post-marché sont pilotées par les départements chargés de la gestion administrative des opérations négociées sur les marchés financiers (confirmation, règlement, livraison…), middle et back-office.
  • Contribuer à améliorer les conditions d’exercice de ces métiers et services.
  • Entretenir les relations avec les régulateurs et autres acteurs du système financier.
  • Contribuer à l’élaboration et à l’harmonisation des normes européennes et françaises.
  • Diffuser une information claire et intelligible aux acteurs de la Place de Paris.
  • Promouvoir les liens étroits avec le monde de l’Éducation et de la formation professionnelle.

 

Annexe : présentation des chantiers et des recommandations

 

Chantier 1 : Assemblées Générales : accélérer l’usage du vote électronique et s’adapter à des AG à distance

Sponsors : E. de Nexon et D. de Wit (avec pour référents AFTI : R. Roger et les groupes Emetteurs et Conservation)

R1

Accompagner la modernisation des AG et du vote à distance (ie. AG Hybrides)

R2

Réfléchir à l’opportunité de rendre le vote électronique obligatoire

Chantier 2 : Nominatif : ouvrir le chantier de modernisation et de simplification de ce régime de détention

Sponsor : S. Teyssier d’Orfeuil (avec pour référents AFTI : L. Barthelemy, P. Colladon et les groupes Emetteurs et Conservation)

R3

Ouvrir avec les parties prenantes concernées un chantier ambitieux de modernisation du nominatif visant à simplifier les différentes filières de traitement pour un process moderne et moins couteux

Chantier 3 : Digitaliser et dématérialisé les échanges et réduire très fortement la dépendance aux processus s’appuyant encore sur le papier

Sponsors : S. Saint Pé et JM. Eyssautier (avec pour référents AFTI : V. Dumont, D. Poirier et les différents groupes)

R4

Mener une action majeure visant à réduire le recours aux courriers et documents papiers

R5

Revoir le processus d’émission d’ordres de S/R pour supprimer le recours au téléphone

R6

Proposer une initiative de Place pour travailler à dématérialiser le process et les formulaires fiscaux avec l'aide de l'Administration fiscale

Chantier 4 : Gestion d’actif : adapter certains processus critiques en cas de crise pour plus de résilience

Sponsors : P. Jond et JM. Eyssautier (avec pour référents AFTI : C. Socha, S. Venon, P. Dobral et les groupes liés à la gestion d’actifs)

R7

Etudier l’opportunité de créer une market practice sur les conditions de recalcul des VL

R8

Finaliser les adaptations permettant de gérer les Gates (et traiter un volume « raisonnable »)

R9

Alerter le marché sur la complexité de la méthode ADL et privilégier le Swing pricing

R10

Digitaliser le processus d’acception de la fonction dépositaire (via les outils de l’AMF)

R11

Etudier une suppression de la validation de la VL par le gérant pour certaines typologies de fonds

R12

Promouvoir des initiatives pour une digitalisation totale de la vie juridique des SICAV et des fonds

Chantier 5 : Cellule de crise : réfléchir au bon format et à l’adaptation des niveaux services en cas de crise

Sponsors : D. de Wit et E. Lewi  (avec pour référents AFTI : B. Daurelle, C. Hemon et les différents groupes)

R13

Réfléchir au bon format et au rôle d’une « Cellule de crise de Place » adaptée

R14

Ajuster les niveaux de services attendus en période de crise pour fluidifier le fonctionnement

R15

Réduire le montant des pénalités (ie « settlement discipline ») en cas de situation exceptionnelle de marché

R16

Adapter l’organisation interne de l’AFTI pour un travail à distance facilité

Autres recommandations et actions spécifiques à certains groupes de travail

Sponsors : les animateurs des groupes concernés

R17

Adapter les processus pour faciliter la libération des paiements à distance (groupes MOC et Conservation)

R18

Identifier et promouvoir les solutions de Market Data facilitant le travail à distance (groupe Market data)

R19

Confier à des universités partenaires une étude approfondie et prospective sur les conditions de succès et bonnes pratiques pour un « back office » en télétravail (groupe Formation)

 

 

 

À télécharger

Liens

Diaporama

Haut de page